On boit moins pour avoir plus les bus, et ON S’INSCRIT !

Jean-Luc et Marmotte ont parlé.

On va partir sur de nouvelles bases.
On se recadre un peu sur tous les niveaux.
On s'annonce aux entraînements comme pour les matchs, assez tôt pour montrer son implication
dans le groupe, sans se faire tirer l'oreille ou rappeler à l'ordre via SMS.
Du coup, vous pourrez vous approprier le site délaissé ces derniers temps.
Et même si on est dans une période de congés scolaires, il faut se relancer.
Les nouveaux arrivants sont prometteurs.
Et le coach devrait faire son grand retour lui aussi.

Parce qu'ensuite, le JEUDI 1 mars, encore un classique : les WALLABUS.

Donc deux listes : celle de l'entraînement du mercredi 21 :

Vous devez être connecté pour répondre au sondage.
Liste des participants:
1.Marcus !Oui + repas
2.Clem (Dan)Oui + repas
3.RomainOui + repas
4.ZogZogOui + repas
5.Damien GalimardOui
6.Quentin CardinalOui + repas
7.Christophe LedisOui + repas
8.MarcelOui
9.jean-lucJOui
10.MarmotteOui + repas
 
1.SEBASTIEN ORGUEILNon
2.JérômeNon

Et celle du match chez les Wallabus le jeudi 1 mars :

Vous devez être connecté pour répondre au sondage.
Liste des participants:
1.Marcus !Oui + repas
2.SEBASTIEN ORGUEILOui + repas
3.Clem (Dan)Oui + repas
4.RomainOui
5.ZogZogOui + repas
6.Quentin CardinalOui + repas
7.MarcelOui
8.jean-lucJOui
9.MarmotteOui + repas
 
1.Damien GalimardNon
2.JérômeNon

La Poste n’a pas fait un pli…

Mauvais jeu de mot pour une soirée qu'on a gâché...
Match perdu 3 à 4.
Le froid est vif, le petit vent fait retomber le "ressenti" en-dessous de 0. Les deux équipes sont un peu courtes en effectif : 17 pour les locaux, 16 chez les visiteurs du soir. Il faut bien s'échauffer alors que les quelques flocons épars s'arrêtent de tomber.
Et Dom, toujours fidèle au poste, lance les débats.
Au début, la rencontre est plutôt équilibrée. Tout le monde se tient chaud en s'activant bon jeu bon argent. Mais malheureusement, ce sont les Affranchis qui touchent les dividendes les premiers. Le 10 fait un crochet et Zog ne parvient pas à le stopper : il file vers l'en-but dans le dos de notre défense. Le deuxième arrive peu de temps après, après une passe de Clem-coach à un Christophe lancé, mais seul. Une fois mis au sol, les adversaires récupèrent la gonfle et profitent des espaces.
C'est là que les Arruanais se rebiffent. La deuxième partie de cette mi-temps se jouera essentiellement dans la moitié adverse. Et Alex-Talon va pouvoir enfoncer la défense adverse et planter rageusement le ballon derrière la ligne. C'est la seule fois que nous marquerons de ce côté. Et c'est pas faute d'avoir essayé. On a bien cru que Théo allait augmenter son total. Eh bien non, puisque sans qu'il le comprenne vraiment, l'adversaire qu'il avait sur le dos a réussi à lui faire sauter le ballon des mains au moment même d'aplatir ! Trop honnête, il a confirmé la chose à Dom qui refroidissait d'un coup l'enthousiasme des verts. Et au contraire en fin de mi-temps, sur un déboulé petit côté d'un Jean-Luc trop esseulé lui aussi, le ballon sort tout doucement côté opposé au jeu, le long de la ligne de touche. Un jeune filou noir et orange le ramasse et part marquer sans que personne ne se rende compte tout de suite de sa manoeuvre.
3 à 1 à la mi-temps. On souffle d'abord, puis on se remonte : il faut jouer collectif, ils sont prenables.
Et nous revoilà parti pour le second acte. Très disputé encore, et les Affranchis qui avaient déjà perdu l'un des leurs voient un deuxième joueur ne pas se relever. Après discussions et palabres, Marc(us) passe chez les noirs. Et on repart sans s'être trop refroidis. La deuxième mi-temps sera presque toute à l'avantage de Saint-Médard. Presque parce que si Marcel réussit à passer au travers de la défense adverse après une percée des arrières repris in extremis, les Affranchis ont réussit à planter un quatrième essai. Finalement, c'est encore Alex-Talon qui se remettra en évidence pour marquer son deuxième de la soirée. Mais les Affranchis sont bien décidés à garder le ballon pour éviter qu'on ne les rejoigne et font tourner la montre par des pick-and-go qui ne cherchent pas à gagner du terrain mais du temps. Et ça marche.
Encore des regrets que le coach ne pourra que constater puisqu'il n'est arrivé qu'à la douche...
Pour le Nunuchon, le raté de Théo et un dégagement "saucisse" de Clem-coach ont été surpassés par un pitoyable en-avant de Zog sur un coup-franc qu'il voulait jouer vite.
La troisième mi-temps ? Pas de soucis, comme d'habitude, Marmotte et Jean-Claude ayant la maîtrise de ce secteur qu'on leur connait.

Petite pause dans le calendrier des matchs due aux congés scolaires qui arrivent. Restent que les entraînements sont maintenus.
Mais ATTENTION, pour cause de Saint-Valentin, le prochain se fera jeudi et non mercredi.
On a beau être rugbymen, on a du coeur !

BOUGEZ VOUS, V’LA LA POSTE !

La défection du CETE ne doit pas être un signe de relâchement. Même si ce sont eux qui ont déclaré forfait, il ne faut pas se le cacher : le tableau des inscrits n'a commencé à évoluer qu'une fois que Marmotte a battu un premier rappel via sms.
Alors montrez un peu plus d'enthousiasme et de vivacité pour recevoir les Affranchis, un de nos "meilleurs ennemis" !
Il nous reste un entraînement avant cette nouvelle rencontre. La qualité du drainage de notre Millenium assure qu'il restera praticable quelles que soient les intempéries à venir.

Donc, on s'inscrit :

Vous devez être connecté pour répondre au sondage.
Liste des participants:
1.Marcus !Oui + repas
2.MarcelOui
3.Clem (Dan)Oui + repas
4.RomainOui
5.jean-lucJOui
6.MarmotteOui + repas
7.ZogZogOui + repas
8.JérômeOui + repas
9.Alex talonOui
10.Christophe LedisOui
11.ClementOui
12.DidouOui
13.jonathan bagiletOui
14.OlivierOui
15.SEBASTIEN ORGUEILOui
16.Vincent CoachOui
17.gachet yanOui
18.TheoOui
 
1.BenNon
2.Damien GalimardNon
3.laurent laffontNon
4.XLNon
5.Quentin CardinalNon
6.Florian SattaninoNon
7.ludovic labordeNon

Fin de série

Titre trompeur en cette période de soldes et braderies.

Difficile de faire du Ben après cette soirée. Soyez indulgent.

Ce mercredi soir du premier match de l'année 2018, le ciel se montrera clément puisqu'il ne pleuvra qu'à partir de l'apéro.
Terrain correct malgré les intempéries de ces derniers jours.
Nous sommes assez nombreux (une vingtaine), mais même si Jean-Luc est présent, il restera sur la touche. Il a les boules grave...
Et Alex Talon s'étant fait porter pâle, il est décidé que Marcus jouera en 2 sauf pour les lancers en touche dont Charles se charge.
Cette situation ne me permettra pas de détailler les actions. Je serai donc plutôt le rapporteur de ce qui s'est raconté.

Dom siffle le début du match.
La partie est équilibrée tant dans la possession de balles que dans l'occupation du terrain et les ballons échappés (la gonfle est quand même bien humide).
En milieu de mi-temps, les gars de Dassault se sont portés jusqu'à nos 22 non sans que les Arruanais ne se dévouent pour les arrêter. C'est un renversement d'attaque derrière une mêlée qui va faire la différence. Nous n'arrivons pas à bloquer toute la ligne adverse et c'est leur ailier qui réussit à aplatir en coin.
Le deuxième essai que nous prenons dans cette mi-temps se passe hors de ma présence (ballon à chercher dans les voitures). Romain m'a dit que sur une attaque adverse, il était monté en pointe. Le mec qu'il visait trouve un collègue à qui passer au raz, lequel profite du trou de défense pour aller marquer.

A la pause oranges, on tente de relancer une dynamique. Seb et la Gachette ont rejoint le groupe. Zog, dont la pommette a goûté au genou de Simon, et Loïc rameutent les troupes.

Mais la seconde mi-temps sera à la fois décevante et combative. Décevante parce qu'on n'arrivera pratiquement jamais à jouer chez Dassault. Combative parce qu'on n'arrête pas de défendre, tous ensemble solidaires. Le troisième essai est encore pour les visiteurs qui réussissent quelques beaux mouvements que les Arruanais avaient jusque là bloqués. Alors on repart encore à l'assaut. Et la fin de match voit les efforts Arruanais récompensés. Une passe au pied du capitaine vers Théo qui aurait pu aller bien loin notre serial scorer n'avait pas couru si vite qu'il s'est retrouvé trop devant pour pouvoir conclure le mouvement qui avait été initié. Mais il y a ce départ bord de touche de notre vedette qui trouve Romain après fixation de son vis-à-vis. Romain prend un intervalle et fait une chistéra croisée (je n'ai pas compté les voltes du cuir) vers Clem-coach qui avance encore vers la terre promise, et qui, une fois mis au sol, réussit à rendre la balle à Romain. Et on boucle la boucle quand Romain retrouve Théo lancé qui va à dame.

Superbe réveil des locaux, mais trop tard. Debrief : on n'était pas assez rapide par rapport à l'adversaire. On n'a pas assez joué notre jeu. Mais on n'a pas eu beaucoup de ballons. Le positif est dans le combat qu'on a produit.

Conclusions : encore du travail à faire et l'impossibilité pour Simon de faire un jubilé sur ce match.

Le Nunuchon, rendu par Romain (voir la rubrique ad hoc) : à qui ? Christophe qui prend une remise en jeu sur le dos ? Didou qui sous prétexte de vouloir calmer les esprits, a failli lancer les hostilités ? J'ai cru comprendre que c'est Jo qui se le serait vu attribué pour un dégagement en touche alors qu'il était plus près des 40 que des 22...

La troisième mi-temps, arrosée à tous points de vue, a été encore une fois un succès. Merci à JC pour la soupe et les pâtes, et à Marmotte pour l'excellent Bourguignon et le gâteau à l'ananas.
A une heure du matin, les gars de Dassault qui étaient restés manger trainaient encore autour du club house.
Faut dire que la Gachette nous a régalé d'une série de tubes de nos immortelles vedettes : France Gall, Claude François, Mike Brandt...

Reste que nous devons être un maximum pour le prochain entraînement en vue d'une reprise en main du coach avant le déplacement du jeudi 25 janvier à Martignas chez le C.E.T.E. Fin de série peut-être, mais certainement pas fermeture définitive ! Compris Simon ?

Et on s'inscrit :

Vous devez être connecté pour répondre au sondage.
Liste des participants:
1.Marcus !Oui + repas
2.RomainOui
3.MarmotteOui
4.DidouOui
5.BenOui
6.laurent laffontOui
7.Clem (Dan)Oui
8.SEBASTIEN ORGUEILOui
9.jean-lucJOui
10.JérômeOui
 
1.ludovic labordeNon
2.Damien GalimardNon
3.Christophe LedisNon

Reprise DASSAULT

Bonne année 2018 à tous.

Qu'elle nous amène autant de satisfactions que le début de saison fin 2017.

Et pour se remettre des agapes de fin d'année, c'est Dassault que nous recevons ce mercredi.
Pas besoin de vous faire un dessin, on connait bien les gonzes et on sait qu'il va falloir s'y filer.
Et il faut du monde pour leur montrer que le coach a fait du bon boulot.

Alors viendez nombreux !

Vous devez être connecté pour répondre au sondage.
Liste des participants:
1.Marcus !Oui + repas
2.BenOui
3.laurent laffontOui
4.MarmotteOui + repas
5.ZogZogOui
6.DidouOui
7.MarcelOui
8.RomainOui + repas
9.TheoOui + repas
10.Clem (Dan)Oui + repas
11.OlivierOui + repas
12.LoicOui + repas
13.Simon OvalleOui + repas
14.jonathan bagiletOui + repas
15.JérômeOui + repas
16.gachet yanOui
17.SEBASTIEN ORGUEILOui + repas
 
1.Damien GalimardNon
2.jean-lucJNon
3.ludovic labordeNon
4.Florian SattaninoNon
5.Alex talonNon
6.Vincent CoachNon
7.Le BoucherNon
8.MarmottonNon

Et Joyeux Noël !!!

Que vous dire de ce mercredi ?
J’aurais bien voulu vous narrer que sous un soleil radieux, la ligne arrière arruanaise, composée de Bedaine Barrett - Damien - Oliv’- Didou - Jérôme, avait tutoyée les étoiles. Malheureusement, ni les astres, ni l’une de ces 5 glorieuses feignasses n’étaient présents...
Nous étions tous réunis ce lendemain de la veille par un temps plus que douteux. Enfin tous… 17 à 20h30, avec le retour de Sylvère traîné par les oreilles par Charles la Vinasse. Pas une farandole d’internationaux donc, et le tout porté par l’enthousiasme débordant de Marmotte, digne de Balasko à la découverte du ski dans les bronzés.
En face, le BRIC peinait aussi à rameuter ses troupes mais finissait par composer un XV épaulé d’un ou deux remplaçants. Gachette nous rejoindra un peu plus tard après s’être échappé par la fenêtre des chiottes de son bien aimé boulot…
La première bonne nouvelle de la soirée arriva avec la vérification, une fois de plus, du Théorème de Lagarde : «A Saint-Médard, il pleut avant les matchs, après les matchs, mais pas pendant !!!». Gloire au scientifique, fils unique, médocain, donc…
Le début de match se lance avec des Arruanais méfiants car en face, ça à l’air d’être jeune et assez costaud.
Premier constat : on est concerné en défense avec des montées agressives et du soutien au placage. Ça fait une bonne base… et des ballons qui nous reviennent ; résultat, après dix minutes, on avance dans le mur de Bric (spéciale dédicace à Markus et Zog) et, après une première percussion, Ti’Clem lance Romain, venu comme une balle entre son 10 et son 12, qui éventre les centres adverses et aplatit. 1-0 Arruan.
La suite est de même intensité, mais on a du mal à se discipliner et à se concentrer sur les consignes de jeu d’avant-match. Et comme on a la bonne idée de tous parler, c’est «Bouillon de culture chez les Bovidés», un bordel sans nom … Les Bricoleurs d’en face gueulent à leur tour, et Dom se demande après 20 minutes comment va t il faire pour ne pas arrêter le match dans 60 secondes…
Heureusement, Vince a la bonne idée de nous faire sa spéciale, une percée de 40 mètres. MAIS, il y met une variante : il se fait reprendre, l’enculé !!! Le soutien étant bien-sûr présent, mais 20 mètres derrière, il se fait plaquer et exploser le front par le genou du plaqueur qui se redresse. Et là, tour de magie : c’est Vince qui se fait plaquer et c’est Harry Potter qui se relève avec une balafre magnifique qui part du sourcil droit et se conclut au début de la nuque (ou peut être un peu avant, d’accord). Bref le coach est obligé de sortir et de regarder tant bien que mal le reste du match hors terrain. Sa percée aura eu le mérite de nous amener dans les 22 adverses où Zog , après s’être fait retourner comme une merde dans l’en-but, ira aplatir derrière une mêlée, vexé et hanté par le souvenir d’Yvette. 2-0. Une derrière grosse défense devant notre ligne et nous arrivons à la mi-temps.
La seconde sera du même ordre avec une belle intensité et grosse défense, quelques belles attaques et surtout le fait du match, le fait de l’année, le fait de cette dernière décennie : l’essai du grand, du magique, du divin Markus «Crochet Inter’» Touyet. Ainsi sur une avancée arruanaise, Marmotton décale Markus, à 5 mètres de la ligne, qui crochète intérieur le dernier défenseur, qui se casse les reins, et marque le 3è essai arruanais. Jour de gloire sur l’Arruan : les cloches du comté résonnent, la foule est en délire, la police dénombrera un million et demi de personnes sorties dans les rues du village et le visage de Markus est projeté sur le 8 à 8 de la place centrale !!! Le dernier essai d’IznoZog sur la sirène, à la sortie d’une valse avec le porteur de balle adverse, passera inaperçu dans cette hystérie collective.
4-0 devant une équipe du Bric accrocheuse mais qui n’aura jamais trop réussi à développer son jeu durant ce match.
Grosse satisfaction pour cette dernière de l’année, même si l’on a encore vu des points à travailler.
La troisième mi-temps fut vraiment chouette avec encore une organisation digne d’une expo universelle, une bonne déconnade avec les gars d’en face, alors que sur le terrain, tu leur aurais chaussé les dents, et enfin la chorale de St-Médard avec ses plus beaux cantiques : «Petit papa Vinasse», «Mon beau Sapin».. ET QU’EST CE QU’IL AIMMMMME ???? » et autres perles de poésie hivernale…

Mercredi prochain, repas de Noël sans entraînement : 2 heures d’apéro puis repas et deux heures de digeos pour pousser le tout…

P.S. : Le dernier Nunuchon de l'année est attribué à Romain qui, grisé par son premier essai, en rate un tout fait, en échappant lamentablement la bechigue dans l'en-but briquiste...

Pour aider à l'organisation du repas de Noël, on s'inscrit :

Vous devez être connecté pour répondre au sondage.
Liste des participants:
1.Marcus !Oui + repas
2.MarmotteOui + repas
3.DidouOui + repas
4.LoicOui + repas
5.laurent laffontOui + repas
6.Clem (Dan)Oui + repas
7.ClementOui + repas
8.MarmottonOui + repas
9.Vincent CoachOui + repas
10.Alex talonOui + repas
11.DomOui + repas
12.jean-lucJOui + repas
13.JérômeOui + repas
14.jonathan bagiletOui + repas
15.OlivierOui + repas
16.SEBASTIEN ORGUEILOui + repas
17.ZogZogOui + repas
18.Christophe LedisOui + repas
19.BenOui + repas
20.pote anonyme 1Oui + repas
21.Jean ClaudeOui + repas
22.MarcelOui + repas
 
1.ludovic labordeNon
2.RomainNon
3.Simon OvalleNon
4.Florian SattaninoNon

VICTOIRE (Dans le bon sens du terme…) !!!

Le Millénium commencerait-il à nous inspirer ??? Entre la fin de saison dernière et le début de celle-ci, cela fait 4 victoires de suite dans notre magnifique écrin rural, architecture splendide édifiée à la gloire du Dieu Sanglier...

Ainsi, ce mercredi 29 novembre de l'an 70 après Jean-Claude, les cohortes de la légion des Nounours Boys ont déferlé dans notre paisible (sauf le mercredi après 22h30...) contrée. Comme toujours, les Ursidés sont arrivés en nombre avec femmes, enfants, grands-pères, avocats, coiffeurs... Bref de nombreux soutiens au bord du terrain malgré le climat polaire.

Nous étions de notre côté encore une bonne vingtaine, ce qui confirme la bonne mobilisation de ce début d'année.

Après un échauffement sérieux durant lequel Zog passa son temps à frôler l'apoplexie en courant devant tout le monde dans l'espoir de récupérer le brassard de capitaine (ce qui bien sûr n'arriva pas...), nous pûmes tous commencer la rencontre. Tous ? Eh non ! Car un irréductible petit belge, en voulant faire son malin, a réussi à se claquer en courant comme un con. On n'avait rien vu d'aussi triste depuis Yann l'année dernière !

Début de match donc, et on n'est pas mal. Le mot d'ordre pour ce match étant "On plaque !!!", tout le monde s'applique et le sérieux que l'on y met nous permet d'avoir des ballons. Et sur une récupération, on balance deux passes rapides et Marmotton traverse la défense et le terrain comme une balle, rien que pour humilier son père... 1-0 pour nos troupes. Malgré tout, nous n'arrivons pas à bien balancer nos attaques et le deuxième essai ne vient pas. Pire alors que les oranges s’apprêtent à nous réconforter de leur acidité toute Markusienne, ce petit enculé (dans le bon sens du terme!) de 9 adverse finit par percer la défense arruanaise et aplatir sur la mi-temps.

1-1... Bien la peine de se casser le cul... MAIS après un discours plein de confiance de notre bien-aimé coach aux poumons de cristal, nous repartons au combat.

Et rapidement, après deux-trois temps de jeu et la percée d'un Clem ou l'autre, le ballon arrive sur Théo qui fait parler ses jambes en mousse. Et, après deux simulations d'arrachement ligamentaire, il finit par aplatir en terre promise.

Ti Clem sortira peu de temps après avec son nez dans les mains. Et pendant que j'allai chercher de la glace à notre petit enculé de 9 (dans le bon sens du terme!), Bedaine Barrett envoyait Boden Barette à l'essai (après seulement 40 mètres de course). La classique Capitaine-Coach...

3-1 puis 4-1 après la combi du match, la fameuse "Feinte de combi derrière". Ainsi, sur une conquête quelconque, Marmotton s'empresse pour ouvrir sur notre 10 qui, attentif comme Jean-Claude devant une course de lévriers, discutait tranquille, le dos tourné avec sa ligne 3/4... Le jeune adolescent brèdois, pris de panique, n’eût d'autre choix que de traverser la ligne adverse qui avait déjà glissé face à l'éventualité, ô combien probable, d'une combinaison à 7 passes des feux follets arruanais.

Les Boys, vexés, inscrivirent un essai en force pour revenir dans la partie. Mais il était écrit que nous gagnerions ce putain de match (dans le bon sens du terme!)... Et après 3-4 charges, dont au moins deux de Marmotton, alors 9 de fortune, votre serviteur, 10 d'infortune, éjecte sur Damien qui envoie Seb dans l'intervalle, qui part à l'essai après un crochet intérieur sur le dernier défenseur. 5-2. Fin du match . Merci M'ssieurs, Dames...

Un bien beau match des deux parties, les Ours de Pessac ayant vendu chèrement leurs peaux jusqu'au bout. Place alors à une troisième mi-temps au diapason. Nous avons eu ainsi la confirmation du talent de notre personnel logistique:

  • une mise en place des tables de notre ingénieur en génie civil Jean-Luc Jouffrin
  • un Couscous pour 40 dans les règles du Lard de Fatima Jonquet
  • une enculade budgétaire magnifique au niveau de  la note de notre trésorier qui, il faut le comprendre, le pauvre, a pété la pompe à eau sur l'Audi

Une bien belle soirée, le Nunuchon restant à décerner, même si pour ma part , je l'attribuerais bien à Marmotte qui à frôlé l'AVC en troisième mi-temps pour avoir refusé de sortir du terrain lors des deux premières juste pour faire illusion auprès de son fils...

Sont nominés également : Didou pour ses encouragements permanents à Dom, Alex pour ses charges pare-buffle le coude en avant  et Jérôme parce que Jérôme...

A mercredi ami lecteur rugbipède...

Et on s'inscrit pour la réception du B.R.I.C.

Vous devez être connecté pour répondre au sondage.
Liste des participants:
1.Marcus !Oui + repas
2.BenOui + repas
3.MarmotteOui + repas
4.MarmottonOui
5.RomainOui + repas
6.Florian SattaninoOui
7.laurent laffontOui
8.Christophe LedisOui
9.ZogZogOui + repas
10.pote anonyme 1Oui
11.Vincent CoachOui
12.TheoOui + repas
13.gachet yanOui
14.SEBASTIEN ORGUEILOui + repas
15.ClementOui
16.jean-lucJOui
 
1.Damien GalimardNon
2.Clem (Dan)Non
3.Quentin CardinalNon
4.Alex talonNon
5.OlivierNon
6.ludovic labordeNon
%d blogueurs aiment cette page :