Saint Médard – Les Crash : L’année débute en fanfare

2008 commence donc avec le sourire pour les Arruanais qui ont su entamer de fort belle manière cette année face aux Crash, une équipe née, semble-t-il, de la scission de l'équipe des internes de médecine.

Forts de leur belle série de victoire, les Arruanais entament le match sérieusement et sans fanfaronner face à un adversaire qu'on ne connaît que pour les avoir vu brièvement s'échauffer.

Et ça part plutôt bien pour les Arruanais qui, sans surclasser leur adversaire, réussissent à se mettre en place correctement. Il faut dire qu'il y a du nouveau dans l'organisation du XV d'Eyrans avec l'arrivée très appréciée de __Jérôme__ à l'avant, qui facilite grandement la formation de groupés pénétrants !

Je ne vous cache pas que, du point de vue des avants, c'est plus confortable : avant fallait se regrouper et puis pousser. Maintenant t'as l'impression de monter dans un bus. Jérôme, debout avec le ballon, attend que tous le monde ait rejoint le maul, pendant que derrière les défenseurs s'échinent à le faire bouger, et puis quand tous le monde est "monté", il met le bus en marche et ça avance... ! : )

Du nouveau aussi avec la présence de __Guillaume__ en demi de mêlée dont la courte intervention a été appréciée, et qui maintient fermement son troupeau d'avant.

Le début de match est sérieux. L'équipe s'applique à mettre en œuvre ce qu'on a travaillé à l'entraînement et qui commence à payer : départ au raz et présence du soutien chez les avants, passes efficaces et courses droites chez les arrières.

Et ça passe une première fois pour les Arruanais au terme d'une belle action collective où la balle va traverser le terrain latéralement, passant par les mains de toute la ligne arrière pour finir sur __Jérôme__ (pas l'armoire, l'autre) qui, bien lancé, ne laisse aucune chance à son défenseur et transperce la ligne pour aller aplatir le premier essai de 2008 $$ce qui, comme le veut la tradition, signifie que Jérôme devra payer son coup à toute l'équipe à chaque entraînement jusqu'en 2009$$.

L'équipe soulagée de ce départ prometteur, réalise que l'adversaire est très clairement à sa portée alors que la fin de la première période est sifflée. On procède à quelque changements et ça repart pour 20 minutes qui vont permettre à pas mal de monde de s'illustrer.

On commence par __Sco__, qui, à peine rentré sur le pré, hérite d'un ballon et lance une attaque fulgurante. Une fois passé le premier rideau, comme le soutien est loin, et qu'il déteste se faire plaquer parce que par terre, c'est sale, il couvre lui-même les cinquante mètres qui le sépare des poteaux, mettant dans le vent 2 défenseurs et échappant au dernier (les bras tentaculaires du "grand 10" dont j'aurai l'occasion de reparler) d'un "pas de l'oie" de toute beauté. Une fois aplati, complètement cramé, il va rejoindre le banc des remplaçants pour récupérer avec le sentiment du devoir accompli et une rentabilité digne des meilleures usines Japonaises.

Cependant, malgré ce coup d'éclat, les Crash ne baissent pas les bras. C'est même le moment qu'ils choisissent pour se mobiliser, prenant de cours des Arruanais qui commencent à ressentir la fatigue et l'excès de dinde de Noël. En quelques minutes d'intervalles, il envoient deux de leur coéquipiers derrière la ligne et recollent au score.

Tout est à refaire, un coup dur pour le moral de Saint Médard. On craint le craquage physique et nerveux, et l'avalanche d'essais qui viendrait en sanction. Il n'en sera rien, les Arruanais retroussent les manches et font ce qu'ils ont fait depuis le début du match : ils attaquent, il se battent, il plaquent et surtout, ils jouent (mention spéciale pour __XL__ qui était dans à peu près tout les bon coups)

Sur plusieurs phases de jeu, les Arruanais vont accélérer et mettre leur adversaire en danger grâce au bon travail des arrières qui font rapidement circuler la balle, créant le décalage, notamment sur la gauche. Par exemple pour __Laurent__ qui, avec un timing parfait, récupère un ballon rapide et se faufile dans l'intervalle. Oubliant complètement son statut de première ligne, il se prend pour Aurélien Rougerie et gagne 15 mètres de terrain au terme d'une course tonitruante... C'est le cas aussi pour __Mathieu__ qui se retrouve deux fois en bonne position sur l'aile, mais sans pouvoir concrétiser notamment grâce à l'intervention sans concession du "grand 10", encore lui, en passe de devenir la bête noir de Saint Médard.

Finalement, ça fini par passer grâce au replacement efficace de __Simon__ qui, un peu comme Laurent plus tôt, récupère une bonne passe et traverse le premier rideau pour donner sur l'intérieur à __XL__ qui met les gaz et s'en va en terre promise avec une course de 40 mètres.

C'est encore sur le flanc gauche que, quelques minutes plus tard, les arrières vont récolter les fruits de leur travail au terme d'une action d'école d'une grande fluidité. __Loïc__ accélère et emmène avec lui la défense, puis passe pour __Walter__ qui remet illico intérieur pour __Benoît__, lequel s'arrache pour traverser la défense et aller aplatir entre les perches, soulageant les Arruanais à la fin de la deuxième période.

Rien n'est gagné, et on a vu que les Crash pouvaient planter deux essais en un rien de temps, il reste donc à tenir la baraque pendant la dernière période malgré la fatigue qui pointe son nez.

Les adversaires, bien que fatigués aux aussi, ne lâchent rien et se créent encore quelques occasions. Le "grand 10" continue son travail pour devenir l'épouvantail des Arruanais, disputant les regroupements, plaquant à tour de bras et captant les ballons en touche. Les autres s'essayent à quelques courses qui parfois s'avèrent payantes. Il faudra notamment un retour supersonique de __Loïc__ pour rattraper par le bout de la chaussette un attaquant bien parti pour aplatir tout seul.

De leur côté les Arruanais lancent quelques offensives comme cette chevauchée de __Didou__, qui part méchamment en travers, puis se ravise et repique vers la ligne d'en but, soutenu par __XL__ et votre serviteur, qui se voit déjà ramasser le ballon tombé au sol pour aller aplatir et qui vendange allègrement cette superbe occasion par un "en-avant" des plus vexants (je revois parfaitement Loïc qui me remonte le moral juste après l'action en mimant le mec qui balaie les vestiaire...)

Finalement, les Crash, qui décidément ne lâchent rien, mettent tout ce qu'il leur reste dans un baroud d'honneur, formant un groupé pénétrant bien structuré, à 10 mètres de l'en but. Ce dernier va user les Arruanais qui finissent par laisser le maul franchir la ligne et marquer le 3° essai des Crash.

Pas très grave puisque c'est sur le score de 4-3 que se termine la rencontre, une victoire qu'on espère synonyme de réussite pour 2008, qui commence comme s'est terminé l'année précédente, sous le doux chant et la voix envoûtante de la ligne de trois-quart..."Aaaah nom de D...."

3 réflexions sur « Saint Médard – Les Crash : L’année débute en fanfare »

  1. Merci mon Lolo ^^

    Il me semble quand même qu’on finit sur un score de 5-3 non ?

    N’empêche que Boris, si tu lachais ton calepin, tu pourrais les attrapper les ballons : D

    Allez à ce soir pour le grand ban ( de boue ! ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.