Saint Médard – Saint Magne : Saint Médard soigne sont goal average

Il faut croire que Saint Magne était aussi en petite forme à l'entame de ce match puisque celui-ci va se révéler assez rapidement à sens unique.

Pourtant, dès les première minutes, ça cogne dure. Les deux équipes se connaissent et savent que le gros du combat, il est mental. Les Arruanais se frottent avec le pack de devant, et l'engagement est dans chaque regroupement si bien qu'au bout d'à peine cinq minutes, les deux équipes ont fait monter le compte-tour dans le rouge et accueillent avec une certaine satisfaction le coup de sifflet de __Philippe__ qui signale une mêlée.

Ce début de partie sera le spectacle d'une véritable hécatombe de joueurs. Saint Magne se voit contraint de sortir un de ces éléments après seulement quelques minutes de jeu, puis un autre un peu plus tard dont la cheville a sévèrement souffert, coincée sous le tas d'avants. De notre côté, c'est __Léo__, qui nous avait fait le plaisir de venir et qui est bien mal récompensé par une blessure au genou (début d'entorse apparemment).

Tout le monde reprend un peu son souffle. Les Arruanais appliquent consciencieusement la nouvelle stratégie dite du "Pastis - Ricard", orchestrés par les directives de __Guillaume__ qui tient fermement les rennes et assure une bonne transmission vers les arrières. Ces derniers semblent, de leur côté, avoir des jambes.

Bien que la défense adverse soit en place et tente de grappiller la balle sur chaque regroupement, les Arruanais arrivent à gagner méthodiquement du terrain et, à quelques 10 mètres de la ligne d'essais, c'est __Guillaume__ qui va surprendre tout le monde en s'emparant du ballon pour, dans le plus pur style "demi de mêlée" aller marquer en filou son premier essai sous les couleurs Arruanaise (vazy, paie ton coup !!).

A partir de ce moment, les Arruanais décomplexés vont prendre la match à leur compte et faire feu de tout bois. Toute la fin de première mi-temps appartient aux Arruanais qui s'offrent plusieurs temps forts. C'est __XL__ qui, très présent comme à son habitude, va déchirer une seconde fois le rideau de Saint Magne, se procurant la balle par un soutien efficace sur un regroupement côté droit. Une fois extirpé du lot, notre fougueux numéro huit échappe à son ultime poursuivant après une belle course, du genre qui mine le moral de l'adversaire.

Les Arruanais commencent à se sentir bien dans leur crampons, et continuent d'occuper outrageusement la moitié de terrain adverse, concrétisant à nouveau peu avant la mi-temps. Cette fois, c'est __Zog__ qui se fait plaisir en s'offrant un essai tout en puissance avec course de mammouth, raffut et tout et tout. La tension monte un peu en fin de mi-temps alors que le même __Zog__, à moitié transformé en Hulk, retourne un adversaire sur un plaquage "cathédrale". __Philippe__ siffle et envoie tout le monde manger des oranges.

Contrairement à ce qu'on pensait, bien que les lignes arrières fassent sévèrement courir leur vis à vis, c'est plutôt les avants Arruanais qui ont trouvé les brèches. Qu'à cela ne tienne, les arrières ont décidé de s'y mettre en deuxième mi-temps. La consigne de bien cadrer la défense pour décaler les collègues est admirablement appliquée par __Walter__ sur une des premières attaques de la seconde mi-temps. Ce dernier va attirer sur lui deux défenseurs et dans un timing impeccable va offrir un caviar à __Didou__ qui se jette dans l'en-but.

Les Arruanais ne s'arrêtent pas là puisque __Zog__ quelques minutes après, du feu dans les jambes (dis-donc je croyais que tu t'étais blessé à l'entraînement ?! Tu voulais te boire ta bière peinard en fait..) met une grosse pression sur les arrières qui cafouillent leurs passes et font finalement tomber la balle. __Walter__ (encore lui) a bien suivit et récupère pour aller aplatir.

Ça continue d'être le calvaire pour Saint Magne qui pourtant ne lâche pas le morceaux. Ils profitent cependant des nombreuses fautes des Arruanais qui se font beaucoup sanctionnés, notamment pour des positions de hors jeux et reculent fréquemment de 10 mètres. De son côté, Saint Magne envoie inlassablement ses "gros" percuter notre première ligne, mise à rude épreuve.

De fil en aiguille, Saint Médard va se trouver acculé sur sa propre ligne d'en but, et bien qu'ayant réussi à récupérer le ballon, le XV d'Eyrans va manquer de sang-froid, cafouillant lamentablement la sortie et terminant l'action dans un épouvantable bordel qui lui vaudra d'être sanctionné par un essai.

Néanmoins, Saint Médard se reconcentre et repart au charbon . Avec __Mathieu__ tout d'abord qui hérite d'une belle série de passes puis cadre-déborde (comment ça cadrer-déborder c'est pas dans le dico ?) et fini par aplatir en force plus ou moins sur la tronche de son adversaire qui tentait un plaquage désespéré. C'est ensuite __Loïc__ qui efface quasiment toute la défense pour offrir un foie gras (presque un caviar, quoi..) à __XL__ qui fait grimper ses stats qui n'en ont pourtant pas besoin.

Le moral dans les chaussettes, Saint Magne lance un baroud d'honneur et réussi à passer la ligne d'avantage, envoyant un deuxième ligne droit vers l'en-but dans une course folle. Malheureusement pour lui, le rideau Arruanais qui remonte à toute vitesse lui colle une grosse pression et il rate la passe à destination de son collègue, pourtant bien isolé sur le petit côté.

La fin du match est à sens unique. Fabrice, rentré en début de seconde mi-temps, continue à fournir un gros travail défensif et sème la panique dans les lignes adverses renversant tout sur son passage. Les arrières lancent des courses qui épuisent leur vis à vis, à l'image de l'ultime essai marqué par __Walter__ qui récupère sur l'aile une balle écartée de manière supersonique pour échapper à un premier plaquage puis crocheter sans pitié le dernier défenseur sur une course de pas loin de cinquante mètres, peu avant le coup de sifflet final.

Une prestation satisfaisante donc, de l'ensemble des Arruanais, y compris les travailleurs de l'ombre qui n'ont pas vu leur nom inscrits sur ce compte-rendu : un bel esprit (ne serait-ce que par le nombre de présents un vendredi soir) et logiquement une belle victoire. Profitons de l'élan de ce début d'année généreux, dans 15 jours ont joue les Affranchis...

13 réflexions sur « Saint Médard – Saint Magne : Saint Médard soigne sont goal average »

  1. Rhinopharyngite pour moi avec quelque petits sympyômes de grippe.
    Sûrement à cause des quelques canettes partagées avec Simon et Fabrice jusque tard dans la nuit de vendredi, dans le froid de notre chère buvette.
    Je reste au chaud deux ou trois jours, donc pas d’entraînement pour moi ce mercredi.

  2. C’est la malédiction ! J’ai chopé une vieille angine et ça semble compromis pour ce soir. Y’avait un truc dans les oranges vendredi ou bien ?

  3. Il convient de rajouter à cette liste, 2 membres du bureau, rien de moins! il s’agit de Steeve et moi même victimes de symptômes grippaux…Seb et Jean-claude n’ont qu’à se passer la balle par-dessus le comptoir, vu l’hécatombe!!
    La semaine prochaine on va péter la forme, dopé qu’on aura été pendant une semaine…

  4. Bon Boris étant absent et plus de la moitié de l’équipe aussi, je prends la responsabilité de faire le résumé de l’entraînement. Certes je n’ai pas le talent et la plume de notre troisième ligne capable d’attaquer, de défendre et de prendre les notes pendant l match, mais vu la qualité et le volume de jeu pratiqué hier soir…

    19h30, il fait noir, la parking est vide, le terrain est fermé, je suis seul… 19h40, arrivé de Ben… Environ 20h00, Marcus, en retard à cause de la femme de Jean Luc, arrive et ouvre. Première bonne nouvelle, pas de problème de serrure. On se compte : 9. Après qqs tours de terrains, on commence par le traditionnel touché. Victoire écrasante des tuniques rouges. En face le moral est au plus bas, mais cet entraînement a permis de découvrir de nouveaux talents :

    – notre ailier Matthieu, désormais surnommé Skippy. Il devrait concourir aux prochains jeux olympiques dans la catégorie "j’attrape toujours la balle en sautant"
    – notre ailier Marcus, le seul ailier à courir courbé suite à un mal de dos
    – Walter, transfuge du Football Club de Trifouillis les oies. Sur une attaque classique en première mains (il a reçu une passe, on ne peut plus classique) et face à une défense agressive des rouges, Walter s’écroule lamentablement à 2 mètres de la défense hurlant qu’il est blessé (j’exagère à peine). On a toujours pas bien compris ce qu’il s’était passé, mais il aura pris le ballon sur les doigts.. Bref après cela, les rouges n’ont plus voulu le plaquer… finalement bonne stratégie pour marquer des essais 🙂

    Bref, on espère qu’il y aura plus de monde mercredi prochain où un match nous attend…

    Bonne semaine,

    Guillaume

  5. slt,
    ça doit venir de moi car je joue a moitié avec les avants,mais….
    quel est le rapport entre le retard de Marcus et la femme de J .luc????
    donc je voit que la grippe a fait des ravages parmis les rangs des guerriers de saint medard…
    alors,bonne semaine a mercredi,
    bises a tous…
    ps: la saison n’est pas encore finis.

  6. un ballon ça pèse au moins 500 grammes.
    Combien il pèse le virus de la grippe?
    Bon alors, quoi, c’est qui les chochottes?

    On ne fait pas mention dans le résumé des plaquages découpant de Boris.
    Trop de modestie sans doute.
    En tout cas, lorsqu’on est aux premières loges, c’est assez sympa à regarder .

  7. bon resumé pour le script remplançant !!
    il sait tout faire ce Guillaume!! 🙂
    par contre je me pose la meme question que Steve pkoi Marcus est en retard a cause de la femme a Jean Luc et en plus un mal de dos ( ou de rein ?? )
    Jean Luc si tu nous ecoute….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *