Saint Médard – Snecma : encore un peu de chemin à faire

Bonne humeur, soleil présent, effectif relativement fourni (avec la présence notamment de __Sco__ et __Mathieu__) et public en délire (__David__ et __Junior__) : les ingrédients sont là pour réussir un des derniers (si ce n'est le dernier) match "officiel" de la saison.

Après un échauffement correct, l'entame de première mi-temps est plutôt Arruanaise, mais on repère vite la grosse présence des avants de la Snecma. De leur côté, les Arruanais construisent et envoient régulièrement à l'aile où les arrières prennent systématiquement le dessus sur leur vis à vis. Malheureusement, le XV d'Eyrans va pâtir tout le match du fait qu'aucun de leur avant ne réussira à se distinguer comme ce fut le cas sur les autres matches. Sans être mauvais, les avants Arruanais vont accomplir le minimum syndical face à pack de la Snecma vindicatif et bien organisé. Durant le match, __Fabrice__ y est allé de son carton, __XL__ et __Zog__ sont rentrés bille en tête comme à leur habitude, mais le soutient s'est révélé poussif et il a manqué le petit supplément d'âme qui fait la différence.

La solution est donc venu de l'arrière. Après plusieurs actions envoyant la balle à l'aile (dont une qui a presque vu un __Marcus__, remarquablement décalé , aller jusqu'au bout), c'est, presque comme d'habitude, __Guillaume__ qui ouvre la voie. Premier au soutien sur un belle suite de passe qui abouti à l'aile, il va, au terme d'une grosse course , inscrire le premier essai pour Saint Médard.

Sans dominer outrageusement, les Arruanais prennent le match à leur compte. Mais le travail est difficile. De nombreuses pertes de balle sont à déplorer et il faut souvent tout recommencer. Néanmoins, fidèle à son jeu, Saint Médard défend férocement et contrarie fortement son adversaire A plusieurs reprises, la Snecma va trouver la brèche, et il faut compter sur un bel effort collectif de repli (notamment un __Mathieu__ très en canne et un __XL__ toujours aussi hargneux) pour endiguer la marée.

Finalement, les nombreuse attaques et les prises de risque des Arruanais se voient à nouveau récompensées par une percée de __Didou__ qui, après une belle accélération et une course de 30 mètres, fini par épuiser son poursuivant qui renonce finalement à 5m de l'en-but.

Les choses vont néanmoins se gâter pour les Arruanais en fin de première mi-temps puisque la Snecma change 4 joueurs d'un coup, renouvelant la moitié de leurs avants. L'effet est immédiat et Saint Médard commence à subir. Mais le roseau plie et ne rompt pas. Courageusement, le XV d'Eyrans se met en travers du chemin de son adversaire. A bout de souffle, les Arruanais n'en finissent plus de contenir leurs adversaires, les rattrapant in extrémis, colmatant les brèches dans l'urgence à coup de plaquages salvateurs et de déblayages sacrificiels.

Malheureusement, en deuxième mi-temps, les Arruanais ne vont pas avoir l'étincelle nécessaire pour reprendre le dessus et vont commettre ce qui pourrait être assimilé à une erreur de coaching. En effet, afin de faire tourner l'effectif, de nombreux changements ont lieu à la mi-temps qui ont pour résultat de laisser sur le banc d'un seul coup __Fabrice__, __Jean-Luc__, __Zog__ et moi-même, soit là moitié du pack "titulaire". Ce manque soudain de cadre sur le terrain a peut-être eu un effet sur le déroulement de la partie (même si __Simon__ tenait la baraque : )

Alternant le bon et le moins bon, les nombreux en-avants et le manque de combativité vont avoir raison de Saint Médard qui, à force de subir, va encaisser deux essais. D'abord sur une touche mal négociée qui voit un joueur de la Snecma se faufiler à travers la défense désorganisée de Saint Médard, puis sur une percée à l'aile qui, malgré le retour de __Marcus__ qui fait quasiment commettre un en-avant à son adversaire au moment d'aplatir, offre l'égalisation à la Snecma.

Le reste du temps, la Snecma joue un jeu d'avant bien rodé qui lui permet de conserver le ballon. En effet, Saint Médard voit systématiquement le solide numéro 8 adverse venir percuter la ligne arrière après les regroupement, grattant systématiquement quelques mètres avant d'être mis au sol et donnant bien du fil à retordre à __Loic__ et __Guillaume__.

La suite oscille entre attaque Arruanaise sans soutien et contre de la Snecma rattrapé au dernier moment. Cependant, en fin de match, Saint Médard revient bien et colle un dernier coup de pression à son adversaire, enchainant plusieurs phases de jeu réussies. D'abord en remontant quasiment tout le terrain sur un coup de pied de dégagement bien suivit par __Sco__ qui met au sol le joueur ayant réceptionné la balle (hélas, bien que le soutien de la Snecma tarde à venir et que le joueur garde un peu trop sa balle, la pénalité ne nous ai pas accordée) puis un peu plus tard en submergeant son adversaire dans ses 22, après être monté rapidement sur le demi de mêlée. Malheureusement, l'arbitre ne le voit pas de cette œil et déchaine la colère de __Loïc__ en sifflant une pénalité contre nous.

Finalement la fin du match est sifflée sur le score de 2-2 qui satisfait plus ou moins les deux protagonistes et qui reflète finalement pas mal la rencontre de deux équipes au niveau égal mais aux caractéristiques différentes. Comparé à la tôle prise l'année dernière face à cette même équipe, le résultat est positif. Comparé à ce qu'on pouvait faire avec un peu plus de mental et de hargne, il l'est moins.

Malgré les regrets que Saint Médard peut nourrir vis à vis d'une prestation qui aurait pu être plus flamboyante, la pilule finit par passer notamment grâce à l'excellente humeur qui a régné en 3° mi-temps où nous avons eu le plaisir de voir rester parmi nous un bon nombre de joueurs de la Snecma qui, sûrement à cause du jambon proposé au repas, nous ont fait admirer leurs talents de chanteurs en entamant avec vigueur l'hymne de l'Aviron Bayonnais.

Ça vaut pas Madeleine, mais on fait avec : )

3 réflexions sur « Saint Médard – Snecma : encore un peu de chemin à faire »

  1. Il est de plus en plus difficile de supporter cet argument qui consiste à dire : "on est en loisir"…

    Nous passons 60 minutes à nous rentrer dans le buffet…donc à jouer au rugby. Mais pour monsieur l’arbitre, faire un pressing sur le 10 en sortie de mêlée, ce n’est pas loisir : "à 10 mètres monsieur ! Vous êtes décidément trop club !"

  2. Précisions : après renseignement et synthèse des diverses versions, il semble que c’est bien Marcus qui se jette sur le dernier défenseur et lui fait commettre un presqu-en-avant (un truc très technique, que l’équipe de France maitrise face aux Blacks) et c’est Loïc qui derrière aplatit pour ramener tout le monde à 5m.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.