Saint Médard – Le Bric : rendez-vous raté

Tout n'est pas à jeter dans la prestation de ce mercredi, mais force est de constater qu'à aucun moment le bric n'a tremblé face aux initiatives des Arruanais qui manquaient encore plus d'envie que d'inspiration.

Au coup d'envoi, les Arruanais savent qu'ils sont face à un adversaire qu'il n'ont jamais battu, mais ils sont confiants. Il y a pas mal de remplaçants et la victoire face à Galgon a rassuré un peu tout le monde. Cependant, les premières minutes du match sont d'un tout autre niveau que la dernière rencontre.

Le match part vite, mais tout le monde suit, et le Bric, malgré un jeu de passe léché, ne trouve pas vraiment de solutions pour avancer. Cependant, ils attendent patiemment leur tour et conservent bien le ballon.

C'est sur les temps de jeu Arruanais qu'on voit rapidement se dessiner ce qui sera sans conteste le talon d'achille du XV d'Eyrans : le manque de soutien. Très bien organisé en défense, le Bric fait parler sa technique et, par le biais de soutiens très rapides, empêche Saint Médard de développer son jeu.

Les Arruanais ont toutes les peines du monde à produire deux temps de jeux successifs tant la conservation du ballon sur les regroupements s'avère problématique. Saint Médard se retrouve vite sans solution, et tente d'écarter les ballons, mais le manque de pression devant permet aux arrières du Bric d'être en place et de monter rapidement sur leurs vis à vis. Plusieurs fois le jeu s'emballe et il faut compter sur un exploit défensif (où la relative maladresse du Bric sur certaines décisions cruciales) pour ne pas prendre la marée.

A la mi-temps, Saint Médard n'a encaissé qu'un essai, mais l'ensemble de la prestation n'est pas très rassurant. Du bord de la touche, le fait est flagrant : les Arruanais regardent leur collègue partir à la mine et ne se réveillent pour déblayer que lorsqu'il est bien trop tard (avec en prime un arbitrage relativement sévère sur les rucks...). En face, c'est le contraire, et chaque attaque est immédiatement suivie d'un déblayage en règle et d'une sortie confortable du ballon.

Tout le match va voir les Arruanais subir, non pas physiquement (on notera ce point positif : les individualités arruanaise n'ont rien à envier à celles du Bric) mais sur le plan du collectif et de l'organisation. Voilà qui nous ramène à la cruelle évidence : le rugby est un sport collectif qui ne peut se satisfaire des individualités de chacun, fussent-elles remarquables.

La seconde mi-temps donne néanmoins quelques motifs de satisfaction. Tout d'abord le bel essai de __Chonchon__, tout en finesse, qui capte un ballon perdu par le Bric au sortir d'un regroupement et file le long de la touche jusqu'à l'essai.

Peu après, on assiste à une belle séquence Arruanaise lors de laquelle __Fabrice__ semble avoir décidé de prendre les opérations en main. Plusieurs départs au raz acculent la défense du Bric dans ses 22, et alors que l'attaque Arruanaise a flairé le bon coup et s'est bien replacée sur la gauche, la balle sort à droite pour __Zog__ qui va bousculer toute la défense pour s'écrouler dans l'en-but, mais hélas sans pouvoir aplatir.

Les Arruanais encaisseront deux nouveaux essais dans cette mi-temps, et malgré les mouvements de révolte successifs (__Sco__) et les quelques belles courses (__Yann__) n'arriveront pas à percer le mur du bric (elle est forte celle là, hein ?) bien mis en confiance par les évènements.

Pas grand chose à faire donc pour les Arruanais qui payent là leur organisation de style "campagnard". Sans coach et sans réel leader sur le terrain, l'équipe ne se retrouve que rarement à quinze dans le même sens et peine, dans ces conditions, à affronter des équipes mieux organisées.

Reste qu'avec le recul, on a connu pire défaite et que le style campagnard a ses charmes aussi, notamment quand il s'agit de se retrouver autour d'une table pour refaire le match : y'en a un qui est toujours au soutien, c'est notre cher cuistot __Jean-Claude__ !!

Alors on baisse pas les bras, on s'entraine encore, et si on gagne pas, qu'on ai au moins le plaisir de faire transpirer nos adversaires !

27 réflexions sur « Saint Médard – Le Bric : rendez-vous raté »

  1. Bah en fait jsuis pas trop sur de pouvoir mon bon Simon…

    Va falloir que tu gueules des encouragements pour tout Saint-Medard je suis chargé de la rééducation du genou de Walter cet apres midi…

    Allez L’UNION !!!!!!!!!!!!!!

  2. Salut à vous.
    Voilà , j’ai un genou tout neuf.
    Il marche pas encore très bien, car il est pas bien rôdé, mais avec un peu d’huile, et quelques séances de sport élec’ (sport élec’, c’est bon pour les abdos et aussi pour les pecs’: spécial dédicace), je compte bien revenir bientôt et courir à nouveau le 100 mètres en moins de 10 secondes, comme avant!

    A bientôt.

    P.S 2ème défaite!, Romain était là?

  3. Erreur, erreur.
    Sans vouloir jouer le Jean-Paul Ollivier arruanais, je m’inscrit en faux sur un point :

    ON A DEJA BATTU LE BRIC !!!! Et chez eux encore ! 3 à 1

    Une seule fois, c’est vrai, mais c’est faisable.Et la saison, 2002-2003 fut faste
    puisqu’au match retour, nous fîmes (eh oui, avé l’assen circonflesque en prime)
    match nul 2-2

    Haut les coeurs !! Haut les verres !!!

  4. Alain le grand me confirme par texto les dires de Marcus…

    Alors y’a pas photo au retour ça va chier…

    Et si vous me voyez mettre un genou à terre là-bas c’est que je refais mon laçet !!!!

  5. Je serais pas là ce soir (déplacement professionnel et non pas fumisterie). Entrainez vous sérieusement, déjà ça vous réchauffera et ça se verra sur le pré la semaine prochaine !

  6. Les Trolls viennent au complet mercredi et restent manger. J.C. s’occupe du plat et moi du dessert; il faudrait prévoir comme dab le fromage et le pain (pour 30 pers) et aussi du vin chaud.
    Bon j’espère qu’on sera au complet nous aussi et surtout complètement dans le match.

  7. Premiere bonne nouvelle de la semaine avant ce sympathique match :je serai pas la mercredi !!!!

    Je sors de chez mon médecin qui m’a arreté une semaine sous le fallacieux prétexte que j’ai une grippe plus contagieuse que la peste bubonique …

    Ma stratégie de défense basée sur le fait que je travaille avec des enfants ne s’est malheureusement pas montrée très efficace…

    Maintenant que je ne suis plus là vous zavez plus de prétexte pour pas les battre !!!

  8. Dans la même série, je ne srai pas là non plus mercredi pour cause de retournation de l’épaule et luxage de tout le bordel dimanche soir…

    Génial!

  9. Putain c pas fini les mauvaises nouvelles ? Va falloir qu’on fasse rentrer Jean-Claude sur le terrain, c’est ça ?

    Prompt rétablissement à tous les deux (mais quand même la prochaine fois, faites ça après le match, quoi !! : )

    Luxation de l’épaule.. c’est raide. T’as fait ça comment ?

  10. Week-end intelligent, banquet de fin d’année de ma Banda. Corrida humaine….j’ai voulu faire le toro…..le picador était trop gaillard….
    Et c’est pas une blague!
    Va expliquer ça à ton patron aprés!

  11. Ca part en couille cette histoire !

    On a bien commencé l’année, avec pleins de recrues, puis toutes ne sont pas restées, puis des excuses comme "j’peux pas j’ai un fils" ou "j’peux pas j’bosse loin", puis il fait froid…

    Bon ce soir, c’est pas gagné, mais il va falloir quand même se filer à la mine car perdre oui, mais se faire démonter et pas toucher une gonfle, ca va pas le faire : Autant mourir au champs de taupes avec les honneurs !!!

    Ceci dit j’suis sur d’être là, mais je ne sais pas à quelle heure…

  12. je continue a dire qu’on devrait le repousser ce match!
    moi je ne serai pas la du tout, moi et mon fils on est malade,donc meme pas de troisieme mi temps pour moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.