Aspom – Saint Médard : ça sent la relégation

Avec déjà 3 défaites dans la musette, ce sont pourtant de Arruanais confiants qui arrivent sur le terrain de l'Aspom. Un effectif assez important (au moins 20 joueurs) et le retour de pas mal d'absents qui avait manqués contre les Bus (notamment __Christophe__) redonnent du baume au coeur, malgré l'absence de __Clem__ (blessé), __Ious__ (blessé connement) et __Jean Luc__ . D'ailleurs l'entame de match est très satisfaisante : les Arruanais font mieux que résister à l'impact, et sans se précipiter, s'appliquent à avancer sous une pluie ininterrompue. On se rappelle des erreurs du match contre les Bus et Saint Médard est bien décidé à être plus efficace.

Malheureusement, ça dégénère assez vite car sur un des premiers ballons de l'aspom, ces derniers franchisent le rideau et plantent le premier clou dans le cercueil de Saint Médard.

Mais la suite des évènements redonne espoir aux Arruanais qui continuent à être percutant et finissent après une looongue série bien emmenée par __Guillaume__ qui emballe le jeu pour finir par envoyer __Jérémie__ à l'essai.

Juste après, l'Aspom perce à nouveau sur l'aile et Saint Médard ne doit son salut qu'à un retour providentiel de __Loïc__ qui plaque tour à tour le porteur du ballon et son soutien, sauvant les Arruanais d'un essai assuré.

Finalement le premier tiers-temps de vingt minute se termine sur un bilan mitigé., mais tous le monde y croit encore.

La deuxième mi-temps va s'avérer plus dure, et malgré quelques séquences de domination Arruanaises, le réalisme est du côté de l'Aspom qui plante un nouvel essai après un bel effort collectif.

Saint Médard souffre mais réussi à surprendre son adversaire grâce à une belle course de __Seb__, soutenu par ..absolument personne (faut dire qu'il va vite), qui échappe à 2 plaquages mais s'échoue à 5 mètres de la ligne au grand dam des visiteurs.

Entre les deux camps, la pression s'intensifie et le ton monte et on arrive en troisième mi-temps un peu déconcentrés. On commence à s'agacer et bien que les avants soient très actifs, toutes les tentatives pour envoyer du jeu se soldent par des échecs, dus notamment à la montée défensive ultra rapide des joueurs de l'aspom qui bloquent la progression de la balle au niveau des centres.

L'aspom de son côté va percer deux nouvelles fois le mur arruanais. Cette fois le moral est dans les chaussettes. Seule lueur d'espoir, l'éclair de génie d'__XL__ qui subtilise le ballon dans un regroupement et file à l'essai au milieu des joueurs de l'aspom un peu scotchés..

Le match se termine en eau de boudin, les joueurs agacés par un arbitrage incertain ainsi que par leur manque de réussite sortent frustrés de cette rencontre.

Mais l'heure n'est plus au regret. Certes les scores témoignent d'un problème de performance, et tout le monde comprend qu'il y a du travail à accomplir, mais je reprends la remarque de Fabrice qui a admis que les derniers match, bien que perdus, ont étés, au moins pour les avant, plaisants : on a fait des trucs, on a mis du rythme et dans l'ensemble on s'est fait plaisir. Il y a donc des raisons d'espérer un peu mieux.

Ce groupe me semble disposer d'un très bon potentiel, il faut encore un peu de temps pour mettre en place quelque chose. Accrochons nous. Nous allons avoir l'occasion dans deux semaines de pouvoir tout donner pour repartir dans le bon sens : contre les pompiers nous n'aurons rien à perdre.

D'ici là, je vous invite à faire vos remarques (constructives) sur le sujet "qu'est-ce qui selon vous empêche Saint Médard d'être performant ?" On dégagera peut-être un axe de travail. Bonne semaine à tous.

16 réflexions sur « Aspom – Saint Médard : ça sent la relégation »

  1. Je montre l’exemple avec une remarque constructive qui va vous montrer qu’on peut ne rien y connaitre et ramener sa fraise sans problème :

    J’ai l’impression qu’on est pas mal sur les bases : la touche, le soutien (pas toujours, mais ça tient), jouer même sens, ,mais on manque de souplesse : on est pas capable de s’adapter à des situations particulières (ex : s’organiser contre un joueur qui sort du lot, revoir notre plan de jeu si ça marche pas) et on est trop prévisible parce qu’on joue beaucoup même sens.

    Du coup, on est pas mauvais, mais on ne crée pas le danger et on ne peut pas faire douter l’adversaire.

    Enfin, je crois qu’une plus grande connivence entre avant et arrière ne serait pas trop mal. On s’entraine bien chacun de notre côté, mais on a pas vraiment de stratégie commune : les avants ne savent pas trop comment les arrières font et réciproquement. on gagnerai peut-être à mettre en place des schémas qui englobent tout le monde, histoire, par exemple de faire des stratégies pour qu’un gros se retrouve fasse à un arrière et crée le décalage (ou le contraire)

    J’en profite pour dire merci à Arnaud que j’ai oublié dans le résumé et qui est venu nous voir malgré sa grosse crève.

  2. 1/ Moi je dis il faut virer les entraîneurs et faire monter les juniors en équipe 1 pour créer un electrochoc.. Seul problème on n’a pas de coachs ni de juniors… va falloir trouver autre chose.

    2 / Concernant le match, devant on arrive à jouer de plus en plus ensemble mais on arrive pas encore à fixer suffisement nos adversaires pour créer du surnombre derrière. Cependant à chaque fois que l’on a fait une cocotte (et on l’a quand même fait assez souvent) on a avancé de 20 mètres.
    Derrière notre problème reste le même depuis le début de saison et on connait notre axe de travail : aller chercher la ligne d’avantage pour jouer chez l’adversaire et non pas jouer arrêter devant. Par contre je fus surpris de notre incapacité à défendre en collectif et de s’adapter (3ème ligne + 10 + centre) à leur façon de jouer (l’ouvreur qui part en travers et fait la passe dans l’intervalle). C’est nouveau car il est normalement très rare que l’on se fasse transperser 3 fois de la même façon.

    3/ Les solutions ? Passer à 3 entraînement par semaine…
    Je pense que l’on a un gros potentiel et que l’on se fait souvent plaisir sur le terrain (sauf hier où le 3ème 1/3 temps gache la fête) et qu’il faut continuer à avoir cet objectif loisir, c’est à dire accepter de faire des fautes et d’être perdu sur un terrain !
    Coté exo, pour donner du liant entre avant et trois quart, ca passe en partie par du jeu à vide… ce qui peut être chiant vu qu’on aime bien quand même se rentrer dans la gueule 🙂

    4/ Fred t’es bien rentré ? Si oui ca veut dire que Zog aussi… Je souligne que malgré les 3 défaites on est quand même souvent les vainqueurs de la 3ème mi temps, 3 arruanais ayant fermés le bar hier soir contre 1 ASPOMien

    5/ Enfin ce qui me rassure c’est qu’une équipe Béglaise ne peut pas gagner 2 fois de suite, ce qui signifie que l’Union va prendre cher ce WE…

  3. Je viens de lire les commentaires "constructifs" et je note que vous jouez trop même sens. Effectivement, s’il faut d’abord étirer la défense, il faut aprés s’y engouffrer.
    Ensuite, je pense, et c’est le probléme de beaucoup d’équipes de série, qu’il faut jouer autour du 10(redoubler, course en travers,croisées,sautées, arriére intercallé,etc…).
    Souvenez vous de la façon de jouer de Penaud(qui a fait sa carriére avec une seule feinte, ou encore le 10 des blacks en concurrence avec Merthens, dont je viens de bouffer le nom). C’est assez simple à faire puisque c’est un jeu de courses. Allez les gars courage.

  4. Carlos trevisan faudra qu’il se fixe 10 ou 2em latte quoiqu’il en soit BIG BISOUS!!
    Mais effectivement il peut le faire comme Coco Delage ouvreur d’Agen(je l’avais oublié celui là, tu t’en souviens Marcus?)

  5. Je vais aussi trés humblement tenter une analyse :

    On se sort pas assez les doigts des couilles!!!!!!!

    Devant, on a un soutien qui a bien progressé et qui est de plus en plus présent. Contrairement à ce qu’on pourrai croire, j’ai eu des meilleurs ballons mercredi que contre les bus (j’en ai quand même gâché autant…). Il faut pas lâcher.

    Par contre, du coup on s’oublie un peu dans les phases au sol (on y est trop nombreux) et on a du mal a dégager 3 ou 4 joueurs pour jouer autour, biens lancés ou même derrière le 10 ou le 12. Ca permettra de resserer et fixer la défense pour faire jouer les 3/4 en avançant. Peut-être qu’on peut le travailler mais il faudra surtout pas que ce soit au détriment du soutien.

    Aussi, encore trop de monde entre le 9 et le 10…

    Pour ce qui est des gazelles, ça va venir, j’approuve entièrement Loïc, y’a de quoi faire.

    Enfin, j’aime les matches tendus, et quelques pets ne me dérangent pas, mais il faut que ça se règle sur le terrain, j’aime pas trop que ça braille sur le bord…ça c’est mon avis

    l’aviron fait pas mieux que nous…

  6. Grosse crève oblige, je ne pourrai pas venir vous marcher sur la gueule ce soir. En revanche, si certains sont motivés, je pense être rétabli pour m’alcooliser ds un pub vendredi devant France/AFS.

    A+

    PS: Guillaume tu devrais attendre qu’on ait joué les pompiers avant d’aller te ressourcer…

  7. jérôme échappé !!
    c’est bien tentant pour vendredi mais malheureusement, je serai coincé au … stadium !!
    niarf niarf.
    à ce soir sinon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.